« HYPOALLERGÉNIQUE » SIGNIFIE-T-IL « MOINS DANGEREUX » ?

Lorsque la peau est sensible ou réactive, le choix d’une crème doit être soigneusement étudié. 

Quels cosmétiques choisir en cas de sensibilité cutanée ?

La réponse peut sembler évidente : ceux qui sont hypoallergéniques.
Or, que signifie ce mot « hypoallergénique » qui semble si rassurant et qui est repris sur la plupart des emballages de nombreux produits de soin cosmétique ?

Que signifie « hypoallergénique » ?

Une propriété hypoallergénique ne se mesure pas instantanément sur des sujets sains. Le test que les laboratoires proposent pour appuyer la mention « hypoallergénique » est le même que celui effectué pour évaluer le potentiel d'irritation d’un produit topique : le PATCH test.

La seule différence réside dans la durée pendant laquelle le produit cosmétique est laissé en contact avec la peau, en occlusif, passant de 24 heures à 48/72 heures.

C’est pourquoi la mention « hypoallergénique » n’est pas en soi une garantie de sécurité

En effet, il peut arriver que certains produits dits « hypoallergéniques » contiennent des substances allergènes susceptibles de provoquer des réactions chez des sujets déjà sensibles.

Qu’est-ce qu’un « allergène » ?

En matière de cosmétique, le terme « allergène » désigne 26 substances identifiées par le Règlement européen sur les cosmétiques connus pour induire une sensibilisation cutanée.
Certaines réactions sont plus fréquentes que d'autres à certains constituants, notamment :

  1. ALPHA‐ISOMETHYL IONONE
  2. AMYL CINNAMAL
  3. AMYLCINNAMYL ALCOHOL
  4. ANISE ALCOHOL
  5. BENZYL ALCOHOL
  6. BENZYL BENZOATE
  7. BENZYL CINNAMATE
  8. BENZYL SALICYLATE
  9. BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL
  10. CINNAMAL
  11. CINNAMYL ALCOHOL
  12. CITRAL
  13. CITRONELLOL
  14. COUMARIN
  15. EUGENOL
  16. EVERNIA FURFURACEA EXTRACT
  17. EVERNIA PRUNASTRI EXTRACT
  18. FARNESOL
  19. GERANIOL
  20. HEXYL CINNAMAL
  21. HYDROXYCITRONELLAL
  22. HYDROXYISOHEXYL 3‐CYCLOHEXENE CARBOXALDEHYDE
  23. ISOEUGENOL
  24. LIMONENE
  25. LINALOOL
  26. METHYL 2‐OCTYNOATE

Les allergènes se retrouvent principalement dans les parfums, mais aussi dans les extraits naturels.

Outre les 26 allergènes identifiés par le Règlement européen sur les cosmétiques, d’autres substances peuvent induire une sensibilisation et provoquer des réactions cutanées.
Examinons-les toutes :

Conservateurs

Les conservateurs autorisés en cosmétique font l’objet d’une attention constante grâce aux données épidémiologiques. Il n’existe pas de « bon » ou « mauvais » conservateurs au sens strict du terme.
Des conservateurs, largement utilisés par l’industrie cosmétique, pharmaceutique et agroalimentaire, ont été responsables de cas de sensibilisation cutanée sur des générations entières. Dans ce contexte, la mention « sans conservateurs » en garantit l’absence. Ceci indique que le produit a été réalisé selon d'autres méthodes destinées à assurer la préservation du produit, une condition indispensable pour justifier de son innocuité.

Colorants

Les colorants figurent toujours dans la liste INCI, généralement en bas de la liste. Ils ont leur propre code de référence, ce qui les rend facilement identifiables.

Métaux lourds

La présence de métaux lourds dans les produits cosmétiques est interdite par la loi. Toutefois, des traces en quantité infime peuvent être relevées, lorsque celles-ci sont libérées au cours du processus de production par les éléments métalliques des équipements.

Le fabricant est tenu de vérifier leur concentration, qui doit être obligatoirement inférieure à 1 ppm (1 partie par million).

La mention « sans nickel » ou « nickel free » ne peut donc pas garantir l'absence totale de ce métal.

Sans parfum ne signifie pas sans allergènes

Attention à ne pas diaboliser les parfums ! 

Il existe en effet des produits cosmétiques qui prétendent être « sans parfum », mais qui contiennent d’autres allergènes.

Par ailleurs, certains produits contiennent des parfums, mais sont dépourvus d’allergènes. Car seuls des parfums sans allergènes ont été ajoutés dans leur formule.

Il est donc préférable de contrôler l’absence réelle de substances allergènes. Comment ? En lisant la liste INCI des ingrédients sur l’étiquette.

La loi exige que les allergènes soient explicitement mentionnés avec leur nom chimique, généralement en bas de la liste des ingrédients, de manière à être facilement reconnaissables.

Quel produit choisir pour les peaux sensibles ?

S’agissant du choix d’un produit en cas de réactions cutanées, il est souhaitable de vous rapprocher de votre médecin ou de votre pharmacien, qui pourra vous proposer le soin dermocosmétique le plus adapté à vos besoins.

Un cosmétique dermatologique est pensé et formulé pour réduire au minimum le risque d'allergie. Cela signifie que chaque étape, du choix du parfum et du type de conservateurs à la qualité des matières premières, est examinée afin de garantir au maximum la sécurité du consommateur souffrant de sensibilité cutanée.