MASQUES ET COVID-19 : COMMENT PRÉVENIR LES IRRITATIONS DU VISAGE

L’utilisation de masques, ainsi que l’hygiène des mains, est l’une des mesures mises en place pour contenir la propagation du SARS-CoV-2 (le nouveau coronavirus qui cause la maladie respiratoire COVID-19).

À ce jour, différents types de masques sont disponibles :

  • Masques filtrants FFP2 et FFP3, avec ou sans valve, indiqués pour le personnel de santé nécessitant un haut niveau de protection.

  • Masques chirurgicaux, indiqués pour la population générale. Ils sont capables de protéger les personnes qui nous entourent de toute gouttelette de salive que nous pourrions émettre en parlant ou en éternuant.

  • Masques en tissu lavable, conseillés pour la population au même titre que les masques chirurgicaux (étant donné la disponibilité limitée des masques pendant une certaine période).

Comment se comporte notre peau sous le masque ?

Nous nous sommes habitués à l’idée d’utiliser le masque lors de nos déplacements. Mais nous ne pouvons pas en dire autant de notre peau, qui dans certains cas peut être affectée par l’utilisation de cet équipement de protection.

Le personnel de santé a souligné en premier ce problème, lié principalement à la pression exercée par le masque sur le visage et à son utilisation prolongée.

Nous avons tous vu sur le web les photos des visages de médecins et du personnel soignant marqués par des ecchymoses. 

Mais les problèmes ne sont pas seulement liés à la pression exercée par le masque.

Une étude menée lors de la pandémie de SARS en 2003 (1) avait déjà montré des réactions telles que des démangeaisons et éruptions cutanées.

Celles-ci avaient été associées d’une part au microclimat chaud-humide qui se développe dans la zone du visage couverte par le masque et d’autre part à certains composants du masque qui, chez les sujets prédisposés, peuvent entraîner la manifestation de dermatites irritatives de contact.

 

Masques : les causes des démangeaisons et des irritations cutanées

Toutefois, les réactions cutanées ne sont pas réservées au personnel de santé.

Car maintenant que nous ne sommes plus confinés et que nous utilisons davantage le port du masque certaines personnes peuvent ressentir des sensations de démangeaisons et d’inconfort cutané, résultant de l’état semi-occlusif qui se crée dans la zone du visage couverte par le masque.

Ces problèmes peuvent également être accentués chez les personnes souffrant déjà d’affections dermatologiques et ils peuvent être aussi exacerbés lorsque la transpiration augmente dans cette zone, compte tenu de la saison chaude à laquelle nous sommes confrontés.

 

Protéger et apaiser la peau du visage

Comme pour nos mains, nous devons également adopter une pratique de soins pour le visage qui nous permette de prévenir et de soulager les sensations d’inconfort de la peau :

Un dernier conseil, non moins important, est de prêter attention à l’apparition de manifestations cutanées aussi dans des zones autres que les mains et le visage. Elles peuvent dépendre de la réapparition de problèmes dermatologiques antérieurs dus à un excès de stress. Mais elles pourraient également indiquer la présence d’une infection virale (2).

Parmi les nombreux rapports de ces mois de pandémie dans la littérature clinique, il y a eu également des manifestations similaires à des engelures et à des lésions vésiculaires, apparemment non liées à d’autres causes, surtout chez des patients asymptomatiques. (3)

Ces informations ne constituent pas un avis médical. Le contenu est à titre exclusivement indicatif et ne remplace pas l' avis de l'expert.

Bibliographie :

  1. C.I. Foo et al. Adverse skin reactions to personal protective equipment against severe acute respiratory syndrome – a descriptive study in Singapore. Contact Dermatitis 2006, 55(5): 291-294.
  2. R. Gianotti et al. Cutaneous Clinical-Pathological Findings in Three COVID-19-Positive Patients Observed in the Metropolitan Area of Milan, Italy. Acta Derm Venereol 2020, 100(8).
  3. Galván Casas et al. Classification of the cutaneous manifestations of COVID-19: a rapid prospective nationwide consensus study in Spain with 375 cases. Br J Dermatol 2020